Radio France Bleu – Coronavirus : une famille drômoise enfin de retour en France après avoir été bloquée deux mois au Pérou

Élodie, Hugo et leurs deux enfants sont enfin sur le sol français. Cette famille originaire de la Drôme était partie pour un voyage au Pérou début février, mais s’est retrouvée bloquée dans le pays à cause de l’épidémie de Covid-19. Ils ont finalement pu prendre un avion pour rentrer ce mercredi.

Hugo et son fils Léon dans l'avion qui les ramène en France.
Hugo et son fils Léon dans l’avion qui les ramène en France.

Ils n’y croyaient presque plus ! Un couple de Drômois et leurs deux enfants ont enfin été rapatriés du Pérou, où ils étaient partis début février. Mais lorsque l’épidémie de Covid 19 a touché le pays mi-mars, ils se sont retrouvés confinés, sans moyen de rentrer en France. Une longue attente de presque deux mois, ponctuée de péripéties et de fausses joies.

Trois semaines de confinement très strict au Pérou

Il y a d’abord eu cette « douche froide« , lorsqu’Élodie apprend qu’elle et sa famille ne peuvent pas embarquer sur le vol de rapatriement du 22 avril. « On venait d’arriver à Lima et on pensait en partir rapidement« , raconte la maman. « Une nièce de nos amis nous a prêté un appartement dans la capitale, mais c’était compliqué. Les règles du confinement sont très très strictes au Pérou, on n’avait pas le droit de sortir, même les enfants n’avaient pas le droit d’aller dehors, donc on était vraiment enfermé toute la journée. On ne voulait vraiment pas tomber malade parce qu’il y a de gros problèmes du prise en charge du Covid au Pérou. »

Soulagement en atterrissant à Paris

Un nouveau vol est prévu le 11 mai, mais il est annulé presque à la dernière minute. « On était déjà dans le bus qui devait nous emmener à l’aéroport« , confie Élodie. Autre espoir et nouvelle déception le lendemain. Finalement, la famille et d’autres expatriés sont conduits en bus à l’aéroport militaire de Lima ce mercredi matin, pour enfin embarquer. « Je n’ai été vraiment soulagée qu’en arrivant à Paris« , explique la Drômoise. « Cerise sur le gâteau, nous avons pris un TGV direction Marseille et il y a eu un accident sur les voies, donc nous avons eu plus d’une heure de retard. »

La famille Rostaing à l'aéroport.
La famille Rostaing à l’aéroport.

En quarantaine dans le Sud de la France

Pour le moment, la famille s’est isolée en quarantaine à Sanary-sur-Mer, chez les beaux-parents d’Élodie. « C’est la recommandation pour tous ceux qui rentrent de l’étranger« , rappelle cette infirmière de formation. « Mais on est dans un endroit très confortable, il y a un petit bout de jardin donc on n’a vraiment pas à se plaindre. »

Elle tient aussi à remercier les services de l’ambassade de France au Pérou, qui ont fait tout leur possible pour organiser ce rapatriement. « Ils ont été vraiment super avec nous, ils se sont battus pour qu’on ait le vol. Ils ont été très présents pour nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.