Les origines

Hugo et moi commencions à rêver d’un tour du monde depuis environ 2013.
Notre tour d’Europe de 2010 nous avait laissé des souvenirs impérissables. Nous ne nous sommes jamais sentis aussi bien que dans cette ambiance d’improvisation
quotidienne : avancer sans savoir ce qui nous attend le lendemain, ce que nous découvrirons, qui nous rencontrerons, ce que nous mangerons, où nous dormirons…

Et puis nous regardions, songeurs, les aventures des autres à travers les nombreux reportages… jusqu’au jour où nous nous sommes demandés « et pourquoi pas nous ? »
C’est à partir de là que notre rêve est devenu projet !

Bebe globetrotter (81)

C’était décidé : je terminerais mes études d’infirmière, emmagasinerais une  ou deux années d’expérience puis nous partirions en mode routard, sac au dos et pouce levé.
Et puis le destin (ce farceur) en a décidé autrement : un heureux évènement est venu bouleverser notre vie : l’arrivée d’un bébé

Notre projet était alors remis en question. Un bébé dans un tour du monde ? Cela me paraissait très compliqué, angoissant, effrayant, déraisonnable, peu envisageable…
Mais Hugo n’en démordait pas : il voulait son tour du monde. Et il le voulait maintenant. Comme il sait toujours si bien le faire, il a trouvé les arguments pour me convaincre, me toucher.
Et après tout… pourquoi pas ?

Bebe globetrotter (37)

Profiter pleinement d’une vie de famille, passer un maximum de temps avec son enfant, lui transmettre des valeurs essentielles, lui apprendre (ainsi qu’à nous même) à vivre de peu, lui permettre de s’ouvrir au monde, à la nature, à d’autres cultures, d’autres modes de vie… Il n’en fallait pas plus pour me séduire…

Mais il était impératif pour nous de changer de mode de transport. Il fallait un toit au dessus de la tête de ce futur bébé.

9 Des réflexions sur “Les origines

  1. Bonjour!
    Tout d’abord je voudrais vous dire bravo et bon courage.
    Ensuite, je vous rassure, mes parents sont partis un an en camping car à la découverte de l’Europe dans les années 80/90. Et ils avaient un bébé! Mon frère. Ils n’ont jamais regretté de l’avoir enmenné, même si auparavant de nombreux endroits en Europe étaient peu reccomandés. C’est juste dommage pour lui qu’il ne se souvienne pas de ce voyage^^ Donc croyez en votre projet non ce n’est pas fou d’emmener un bébé.

    Par ailleurs, vous dites que vous avez fait un voyage en Europe. Nous envisageons avec mon copain de partir 3 mois en van faire le tour de l’Europe (Et des bike parks). Vous avez des conseils? Vous aviez déjà fait ça avec des sponsors? Car c’est comme cela que nous voulons faire.

    Si non, aujourd’hui vous envisagez ce tour du monde avec des sponsors. Vous avez réussi à en avoir?

    Nous hésitons encore alors tous vos avis et conseils sont les bienvenus! Bon courage

    • Bonsoir Emie,

      tout d’abord, désolée du délai de réponse. On est très occupé ces derniers temps avec les préparatifs de notre grand départ et je voulais prendre le temps de vous répondre.

      Merci beaucoup pour vos encouragements. Ça fait toujours plaisir d’avoir les témoignages de bonnes expériences.

      Notre voyage en Europe s’est à l’époque fait « à l’arrache ». Juste un fourgon avec un sommier, un réchaud et go pour 1 mois. Donc pas de sponsors.

      Cette fois c’est différent. Le projet a une ampleur bien plus importante puisque nous partons 3 ans, autour du monde et avec un bébé. Nous avons la chance d’avoir pu récolter le soutien de nombreux sponsors (cf la rubrique Partenariat). Pour cela, nous les avons démarché (mailing, téléphone, re mailing…) et nous leur avons proposé de la visibilité, car concrètement c’est ce qu’ils recherchent ! Nous avons crée ce site internet, une page Facebook, nous sommes passés sur des radios, des magazines, des journaux…

      Cette démarche est un vrai boulot en soit. Beaucoup d’énergie pour un résultat pas toujours à la hauteur de ses espérances; Alors il faut savoir à la fois ratisser large et ciblé les sponsors (matériel, assurances, médias…) et accepter même les petites participations.

      Au final, on crée des relations plutôt sympas avec les responsables du sponsoring qui se sentent concernés par notre projet.

      Au niveau des étapes : -créer un dossier de sponsoring
      -repérer les sponsors de projets similaires au votre
      -envoyer leur par mail votre dossier de sponsoring
      -si pas de réponses, appelez les
      -trouver les arguments (en quoi votre projet est différent ? pourquoi mérite-t-il leur soutien ? que leur vendez-vous ?)
      -n’hésitez pas à relancer ! Les société sont surbookées. Vous pouvez facilement passer à la trape…

      Attention ,accepter du sponsoring sous entend un engagement de votre part et donc en quelques sortes un peu moins de liberté dans votre aventure…

      Voilà ! J’espère que j’ai pu vous aider un peu. Et surtout j’espère que je ne vous ai pas décourager car lorsque vous recevez une réponse positive, c’est toujours une vraie satisfaction et un encouragement supplémentaire dans votre projet !

      Bon courage pour vos préparatifs et croyez vous aussi en votre projet !

      N’hésitez pas à nous poser des questions si besoin et donnez-nous de vos nouvelles.

      A bientôt,

      Famille Globetrotter

      • Merci pour cette réponse très complète !

        Nous sommes maintenant sûrs de faire ce voyage, avec ou sans sponsors.
        Mais nous avons un bon projet sincère qui nous tient à coeur : Le thème et la montagne et le respect de celle ci à travers notre passion du vtt, de la rando et du vélo de descente. Nous allons donc viser les marques dans ces domaines car nous allons faire un blog relatant de nos expériences et de nos avis sur chaque bikeparks visité. Je suis dans la communication et le community management, cette expérience ne pourra donc être que positive puisqu’elle m’apportera au niveau professionnel quoi qu’il arrive.
        Je connais le travail que ça demande mais c’est le bon moment car je ne suis pas encore pleinement engagée dans une carrière et puis c’est mon domaine.

        Je vous souhaite un très bon voyage, n’hésitez pas à me donner des nouvelles et aussi des retours sur le travail avec les sponsors (savoir si le manque de liberté qui va avec vous aura beaucoup entravés ou non).

        à bientôt !

        • Oui effectivement, si vous êtes de la parti, ces démarches vous sont familières !
          Ce sera plus simple pour vous.

          J’y suis peut-être allée un peu fort avec le terme « moins de liberté ». Il s’agit plus d’un engagement envers eux qui de notre côté se traduit principalement par la rédaction de nos articles (site et réseaux sociaux), chose que l’on avait l’intention de faire quoi qu’il arrive et visibilité dans les différents médias et pour certains sur notre véhicule. Rien de bien méchant en somme !

          Sachez que si vous avez beaucoup de matériel à acheter, Au vieux campeur fait une offre spéciale pour les projets sportifs 😉

          Bon courage dans vos démarches.

          A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*