Bulgarie

Zdraveĭte !

Le 16 octobre, nous quittons la Grèce pour entrer en Bulgarie et nous faisons un plongeon en automne (et en hiver pour les températures !). Nous redécouvrons alors à quelle point les paysages peuvent être extraordinaires à cette saison.

bebe-globetrotter-1298

Nous nous dirigeons vers Melnik, un village aux maisons traditionnelles entourées d’un paysage féerique : des montagnes de calcaire friable qui se dressent telles des pyramides de sable. La randonnée qui mène vers le petit monastère est inoubliable !

C’est là que nous partageons un petit moment avec Patrice et Lilou, de courageux français qui parcourent l’Europe de l’est à vélo pendant 6 mois. Circulant à l’inverse de nous, nous échangeons astuces et bonnes adresses…

bebe-globetrotter-1299

Nous prenons ensuite la route qui mène vers le parc national du Pirin et nous nous accordons notre première veillée bulgare autour du feu.

bebe-globetrotter-1304

La route qui serpente vers le pic du Vihren (2914 m), entre sapins et cours d’eau, est superbe. Mais l’arrivée au pied du refuge, point de départ des randonnées, est violente. Les températures sont très basses, il fait humide et le brouillard nous envahit. La nuit, nos problèmes d’énergie persistant, le chauffage s’arrête et on se caille sévère !

bebe-globetrotter-1305

Le lendemain, le soleil est de la partie et nous permet de nous engager vers une superbe randonnée aux paysages décharnés et sauvages parcourus de cours d’eau, et d’admirer les premières neiges déposées sur les cimes.

Nous arrivons à une série de lacs dont chaque découverte nous décroche des « ouahhh ! ». Mais les températures sont de plus en plus basses, le soleil décline et la brume s’installe à nouveau, nous poussant à rebrousser chemin.

Nous continuons notre parcours dans le massif des Rhodopes vers le parc national du Rila. Le monastère qui siège là est l’un des plus importants historiquement et spirituellement pour les bulgares. Il se situe dans un cadre splendide.

Le lendemain, le temps à nouveau clément rend possible la randonnée vers les 7 lacs. Nous prenons de la hauteur et l’autonome nous offre toutes ses plus belles couleurs.

Notre route croise celle d’une jolie salamandre et on s’aventure même sur les traces de ce qui nous semble fortement être un ours !

Arrivés à un premier plateau, après 4 heures de montée continue, nous trouvons un refuge de fortune providentiel pour casser la croûte. La brume est en effet entrain de descendre et malgré le soleil, le froid nous saisit.

On renonce à notre objectif en découvrant que la rando ne fait pas 7h aller-retour mais juste pour l’aller. Déçus ! Nous découvrirons un peu plus tard en photo avec un pincement de regret ce que nous avons raté :

bebe-globetrotter-1410

Mais nous croyons de plus en plus qu’il y a un destin à tout car cette fin d’après-midi va nous offrir ce qui restera notre rencontre la plus émouvante de Bulgarie… Un échange de quelques mots dans un supermarché puis sur le parking, une invitation pour un café, et finalement 4 jours extraordinaires dans la famille de Lubomir, un musicien qui parcoure les Balkans pour faire des concerts dans les cafés et restaurants.

bebe-globetrotter-1335

Sa femme Tony et sa belle-sœur Zlatka se plieront en quatre pour nous faire découvrir toutes les spécialités culinaires bulgares.

bebe-globetrotter-1334

Ses trois magnifiques enfants, Lidian, l’aîné protecteur de Yanitza (la « Brigitte Bardot » de son papa) et Vaniha (la « Louis de Funès ») nous feront vivre des moments magnifiques de tendresse et de franche rigolade. Léon deviendra rapidement leur « brat », leur frère.

Une famille riche de joie, de solidarité, de partage, de passion pour la musique. Des instants inoubliables…

Avant de partir, ils tiennent à nous emmener à la fête folklorique de Radomir où l’on se régale devant les danses et costumes traditionnels.

bebe-globetrotter-1407

Nous quittons ce qui a été pour nous un véritable foyer l’espace de quelques jours pour nous diriger vers Sofia. Nous entrons dans le parc national de Vitocha qui domine la capitale. Durant cette jolie promenade, le hasard nous offre une nouvelle belle rencontre.

Nadezhda, Stefan et leur petite Lubov (« amour » en bulgare) viennent à notre rencontre, curieux de notre présence ici. Nous faisons là connaissance avec des héros des temps modernes : elle est docteur en anthropologie et a voyagé dans 71 pays. Il a fait des études dans les sciences politiques et économiques et a travaillé dans une société de conseils écologiques pour les entreprises.

Durant ses études, en immersion dans différentes ethnies, elle a développé un concept à la fois d’échange, de création de liens et de thérapie autour de la fabrication du pain. Aujourd’hui, elle développe partout dans le monde le réseau qu’elle a elle-même fondé, le Bread House Network, autour d’un jeu éducatif nommé « Bakers without Borders ». Pour plus d’information, nous vous recommandons vivement d’aller visiter leur site http://www.breadhousesnetwork.org/ et pourquoi pas de vous lancer dans l’aventure ! Stefan s’occupe des boulangeries communautaires qu’ils ont fondées à Sofia et dans les environs.

En plus d’un moment d’échange très enrichissant, nous avons été reçus dans cette famille comme des princes. Des héros (des vrais) on vous dit !

Nous évitons Sofia pour mieux y revenir quelques jours plus tard et filons plus au nord vers Vraca. La ville est encaissée dans une très jolie vallée.

Nous trouvons par hasard un sentier « eco-trail » semé de ponts, échelles et autres constructions en bois qui mènent vers une cascade de 63 mètres. A cette saison, l’eau n’est plus de la partie mais la balade à travers les arbres et les rochers valaient tout de même le détour !

La piste que nous empruntons pour retourner vers Sofia nous dévoile de jolis paysages.

bebe-globetrotter-1347

Nous profitons d’une journée ensoleillée et d’une rivière pour faire un brin de ménage et une lessive avant l’arrivée de notre amie Mathilde. Nous redoublons d’imagination pour faire sécher le linge quand le terrain n’est pas propice ; et lorsqu’il fait trop froid ou humide, notre salle de bain se transforme en séchoir !

Léon va accueillir sa tatie My’ (renommée  « Tatilde » par ses soins) à l’aéroport de Sofia et nous partons ensemble découvrir la capitale qui se veut résolument moderne. On a aimé Sofia by night avec ses monuments très imposants qui trouvent leur charme le soir venu, mais aussi l’arrêt de métro dans lequel on peut se promener à travers les vestiges de l’ancienne cité de Serdica. Et on a évidemment apprécié la très ancienne basilique Sainte-Sophie restaurée avec goût.

Nous partons vers l’est et faisons un premier arrêt dans la jolie petite ville de montagne de Koprivchtitsa, célèbre pour ses maisons au style particulier.

Ce soir là, on se trouve un bivouac bucolique dans un bois tapissé de feuille, au bord d’une rivière et on initie Mathilde aux joies des grillades de châtaignes autour d’un feu de camp. On fête nos retrouvailles en musique jusque tard dans la nuit…

Le lendemain, nous longeons le parc national central des Balkans puis le traversons du sud vers le nord par le col de Troyan-Karnare où nous immortalisons notre passage sous l’arche de la liberté.

bebe-globetrotter-1361

Nous nous rendons ensuite au joli monastère de Troyan. En descendant dans la crypte, nous faisons une découverte troublante…

Sur la route pour Veliko Tarnovo, on grimpe sur les hauteurs ventées d’une forteresse dominant les plaines fertiles de la région.

Nous voici à Veliko Tarnovo, ancienne capitale médiévale de la Bulgarie dominée par une immense forteresse. Ses maisons traditionnelles bordant la rivière lui confèrent beaucoup de charme.

On s’offre de délicieuses spécialités au coin du feu d’un restaurant décoré dans les règles de l’art bulgare. Magnifique !

Nous retraversons le parc national vers le sud et l’on fait une petite escale par le village ethnographique de Gabrovo. On peut y voir toutes les installations typiques des milieux ruraux ainsi que des maisons traditionnelles où sont installés des artisans du coin.

Au col de Chipka, malgré un brouillard nous empêchant de voir à plus de 20 mètres devant nous, on ne résiste pas à l’envie d’aller voir la Buzludzha, un OVNI communiste : la maison du Parti bulgare, une ancienne salle de congrès aux proportions démesurées, aujourd’hui abandonnée et baricadée. Hugo a tenté par tous les moyens de s’y introduire, sans succès…

Quelques tags sympas sur la façade viennent compléter notre collection d’Art2Rue bulgare…

En redescendant, nous nous arrêtons admirer la magnifique église russe de Chipka et ses bulbes dorés. Un petit air de conte de fée…

Parenthèse santé : après avoir été dévoré sur les bras et le ventre par des puces affamées, Léon a attrapé (on ne sait comment) ses premiers poux ! Par miracle, malgré la promiscuité dans laquelle nous vivons, aucun de nous trois n’a été envahi par ces p’tites bêtes !

Après une nuit pluvieuse à Chipka, nous quittons les montagnes et le mauvais temps pour traverser des plaines aux allures de steppes baignées par la lumière et nous rendre à Plovdiv, deuxième plus grosse ville de Bulgarie.

bebe-globetrotter-1378

Nous avons tous eu un vrai coup de cœur pour cette ville mêlant tradition et modernité. Le centre historique est vraiment joli avec ses petites rues pavées, ses magnifiques demeures au style renaissance, et ses vestiges antiques et ottomans dissimulés dans chaque recoin.

Il ne faut pas manquer de grimper jusqu’aux ruines éparpillées de ce qui fût une forteresse pour assister au superbe coucher du soleil sur la ville.

bebe-globetrotter-1403

L’endroit est propice à un dernier verre de l’amitié et aux adieux avant de se retrouver l’année prochaine, quelque part dans Bangkok !

bebe-globetrotter-1382

Arrivant à la fin de la date de validité de notre vignette bulgare (15 euros pour un mois), on profite exceptionnellement de l’autoroute pour tracer plein est et prendre une bouffée d’air marin sur la côte de la mer Noire.

bebe-globetrotter-1386

Nous entrons à Nessebar et allons nous perdre dans ses ruelles charmantes et vivantes malgré la saison. On peut y admirer entre autre de nombreuses églises byzantines très bien conservées et restaurées.

Nous poursuivons vers le sud et nous rendons à Sozopol, la première cité bâtie par les grecs sur le littoral. Le soleil est au rendez-vous et les paysages sont superbes. Les traditions de villages de pêcheurs transpirent maintenant que les touristes sont partis… Un régal !

Nous nous dirigeons doucement vers la frontière turque lorsque l’on trouve par hasard un petit trésor : un sanctuaire thrace, la première des civilisations de Bulgarie. Léon s’éclate dans ce lieu emprunt de mystère…

A l’approche de la frontière, les paysages se font de plus en plus sauvages et les plages laissent place aux dunes de sables, propices à méditer ce mois que nous venons de passer en Bulgarie, toutes ces découvertes et ces rencontres que l’on n’oubliera jamais !

bebe-globetrotter-1399

Dovijdane !

8 Des réflexions sur “Bulgarie

  1. Hallo Bebe Globetroter,
    I’m shure you know that I’m very proud of you – and that I’m – step by step by / with you!
    You have to take care of you and even than I aspect to inform me if you are in trouble and if you need help!
    Since we are meeting in RO – I was only one more time – in August – there …
    I’m waiting fore better finance – and than I’ll be able go further with my holliday-house …
    I see you are all strong enough to go on around the world!
    God bless you all!

    • Hello !!!!

      Thank you so much for your message. Don’t worry we are carefully !

      Good luck for your work in your Romania’s house.

      Thank you to trust us.

      Kisses dear friend.

  2. Bonjour à vous,
    Vos articles sont toujours aussi agréables à lire et l’on voit bien ce que vous découvrez. La Bulgarie est un pays qui se découvre lentement, nous comptons bien y retourner. Vos soucis techniques sont toujours en cours ? Personne pour vous dépanner ?
    Bonne continuation.
    Sophie

    • Bonjour Sophie,

      merci pour votre message.

      Nous sommes en passe de régler nos problèmes. Mais chaque fois que l’on en règle un, un nouveau survient !
      Nous avons racheter de nouvelles batteries et un un nouveau convertisseur de tension mais maintenant c’est la pompe à eau qui nous lâche…

      Les joies du voyage…

      Merci encore pour vos encouragements
      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*