Grèce – partie 2

Le 26 septembre, nous entrons à Athènes.

bebe-globetrotter-1230

Nous sommes accueillis pour une semaine chez Guido et Matty (un ami de longue date installé ici), le temps de régler nos problèmes de voiture et d’attendre l’arrivée d’un couple d’amis. L’équipe du garage Isuzu d’Athènes a d’ailleurs été d’une efficacité et d’une gentillesse incroyable. Un grand merci à eux.

bebe-globetrotter-1294

Matty nous fait découvrir la capitale et nous emmène dans une taverne familiale dans le quartier de Kalithea où l’on s’empiffre de spécialités et d’Ouzo (sorte d’anisette grecque) pour 3 fois rien. Génial !

bebe-globetrotter-1231

Il nous permet aussi de prendre conscience du mal être qui règne en Grèce depuis la crise économique et la « quasi-faillite » du pays. Beaucoup de bâtiments sont à l’abandon en ville et certains quartiers, comme celui d’Exarchia, sont en grande partie désaffectés et complètement recouverts de tags prônant l’anarchie et manifestant l’insatisfaction. Ils servent à présent d’abri aux squatteurs et réfugiés qui y vivent dans des conditions insalubres. La ville est aussi en proie à des manifestations presque quotidiennes et à des affrontements assez violents entre les jeunes et la police tous les samedis sur la place d’Omonia. Un climat tendu dont on n’a pas vraiment conscience chez nous…

Athènes, c’est tout de même avant tout l’histoire des débuts de la démocratie. En témoigne les monuments grandioses qui dominent la colline de l’acropole (Parthénon, temple d’Athéna Nikê, théâtre d’Hérodote…) ainsi que l’ancienne Agora où l’on peut se promener dans une Stoa entièrement restaurée et ainsi réaliser à quoi ressemblait à l’époque ce lieu d’échange, de business et de commerce. On peut aussi admirer le magnifique temple d’Héphaïstos.

Petite précision : le coût des visites est franchement abusif : 6 euros pour chaque site et 20 pour l’acropole !!!

Il ne faut en aucun cas quitter Athènes sans être aller voir une relève de la garde présidentielle : une « chorégraphie » réalisée par des soldats en jupette et pompon au pied qui frise un peu le ridicule pour des non initiés tels que nous…

bebe-globetrotter-1240

Notre petit lord accueille comme prévu sa « tatie » Laura et son « tonton » Melvin avec grand plaisir et l’on s’empresse de leur faire visiter à notre tour les plus beaux endroits d’Athènes et de les emmener manger dans cette fameuse taverne locale.

bebe-globetrotter-1243

Sur la route pour Delphes, nous faisons un joli détour par le monastère d’Ozios Loukas.

Notre chemin croise  à nouveau la mer, et nous admirons cette fois le golfe corinthien du point de vue opposé.

bebe-globetrotter-1249

Moment de complicité tous ensemble au bord de l’eau. Léon profite pleinement de ses supers « nounous » pendant que papa joue les équilibristes.

Le temps est encore superbe en ce début d’octobre et nous permet de belles soirée dehors (quand les moustiques nous laissent tranquilles) et des p’tits dej’ ensoleillés. Le pied !

bebe-globetrotter-1253

A Delphes, on découvre un site chargé d’histoire et qui offre, en plus, un panorama magnifique.

Nous entraînons ensuite Melvin et Laura dans l’antre corycien, le refuge des nymphes et de Pan.

Le soir, sur les pentes du mont Parnasse, on ne se laisse pas décourager par la chute de température et on s’allume un feu d’enfer autour duquel on se fait griller des bonnes pitas et on danse jusqu’au bout de la nuit ! (ouai, on s’est un peu lâché sur la hauteur du feu …)

Le lendemain, on a un rendez-vous pour les amoureux d’histoire et de blockbuster : les thermophiles (ou portes chaudes), théâtre du combat qui opposa 300 spartiates à des milliers de perses durant l’antiquité. Le roi Léonidas y est enterré et on peut admirer une statue érigée en son honneur : AHOU ! AHOU ! AHOU !

Le lieu offre aussi la possibilité de faire trempette dans des eaux naturellement chaudes et soufrées. Trop bon !

Le soir, un chouette bivouac au bord de la mer autour d’une pétanque, d’un verre d’ouzo et d’un coucher de soleil. La vie quoi !

Puis de nouveau, une plage de rêve aux eaux turquoises qui elle nous offre… notre repas de midi !

Nous nous rendons ensuite sur le Pélion, une langue de terre qui s’avance sur la mer Egée et qui offre des paysages très comparables à la Corse. Le matin, on ramasse des châtaignes dans la forêt (que l’on se fera griller le soir même au feu de bois) et une heure plus tard, nous voilà sur des plages de sable blanc ou de petites criques rocheuses. Génial !

Les villages du Pélion sont superbes. Une unité de maisons aux murs de pierre et aux toits de lauze construites le long des pentes montagneuses et dont la place centrale entoure d’énormes platanes.

On profite aussi de notre passage pour goûter à la spécialité locale, le Spetsofaï.

bebe-globetrotter-1280

Nous prenons nos habitudes tous ensemble (bien que Melvin et Laura dorment le plus souvent dans une tente, vous imaginez que la vie à 5 dans notre petit espace n’est pas chose aisée…). Les soirées s’enchainent et nos amis nous aident à peaufiner notre technique à la belote (pas simple après quelques verres de rhums ou d’ouzo !).

Nous partons ensuite à la découverte des origines d’Alexandre le Grand. A Virginia, on visite un musée qui nous laisse tous ébahis : des tombes royales monumentales (dont cette de Philippe II de Macédoine, père d’Alexandre le Grand), enfouis sous  un tumulus (sorte de colline) où ont été retrouvées des objets incroyables. Les pièces toutes plus dingues les unes que les autres (couronnes de lauriers et diadèmes en or massif, armures complètes de guerrier, boucliers ouvragés…) accompagnaient le défunt dans la mort et sont magnifiquement mises en valeur dans le musée. A nos yeux, s’il n’y en a qu’un à faire en Grèce, c’est celui là !

Avant de nous rendre à Thessalonique, on opère un petit détour au hasard de notre route, et l’on se dirige vers un monastère situé au bord de belles gorges et qui dissimule, un peu plus loin, un coin de nature paisible…

Et voici Thessalonique, deuxième plus grosse ville du pays, dont la forteresse domine elle aussi un golfe. On profite là de notre dernière visite tous ensemble. Quelques parties de beach-volley sur une plage située au sud de l’aéroport, une bonne louche de parties de belotes endiablées puis il est l’heure pour nos amis de s’envoler vers la France. Un grand merci les copains. C’était top !

Nous, nous terminons note visite de la Grèce en nous dirigeant vers les plaines du Nord, direction la Bulgarie. Les paysages et le climat se font de moins en moins méditerranéens.

Une poignée de kilomètres avant la frontière, nous rencontrons un homme formidable, Konstandin, un grec qui, au lendemain de sa retraite, s’est voué à sa passion des animaux et a fondé une petite ferme originale qui attire touristes, écoles et centres aérés. Nous avons eu la chance de partager ensemble un repas autour de sa pèche miraculeuse du matin. Merci !

Notre traditionnelle sélection de tags, fournie grâce aux grandes villes traversées…

Une dernière soirée autour du feu en songeant à tous ces magnifiques instants partagés et en rêvant à ceux à venir…

bebe-globetrotter-1292

Yassas !

4 Des réflexions sur “Grèce – partie 2

  1. Bonjour vous trois,
    Nous sommes nous aussi des « petits voyageurs « avec un petit Louis et nous suivons avec intérêt votre périple.
    Nous envisageons de faire la Grèce et votre récit nous donne vraiment envie!
    Merci a vous pour le partage

    • Salut les futurs voyageurs !

      Tout ce que je peux vous dire c’est que c’est que du bonheur, si vous avez des doutes n’y pensez pas, foncez !!
      Si jamais vous avez besoin de renseignements ou des conseils n’hésitez pas ce sera avec plaisir

      Bon préparatif a vous et bon vent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*